Tournée européenne d’une délégation de Sarayaku

 

Tournée européenne d’une délégation du peuple de Sarayaku, Amazonie équatorienne, du 6 au 24 mars 2019

Les forêts jouent un rôle central dans la stabilisation du climat de la planète or, 80.000 km2 disparaissent chaque année: 2,7 fois la surface de la Belgique. L’Amazonie en est la principale victime, avec une déforestation qui atteint la surface d’un terrain de foot toutes les 7 secondes.  Des peuples autochtones vivent dans ces forêts vivent depuis des milliers d’années, dont les droits sont bafoués et dont les experts peinent encore à reconnaitre le rôle essentiel dans leur préservation et dans la lutte pour freiner les changements climatiques. Dans cette tournée, nous voulons rappeler que ces peuples ne peuvent plus être ignorés dans les politiques internationales et qu’ils doivent être soutenus dans leurs résistances et leurs actions.

Le Peuple autochtone Kichwa de Sarayaku s’est fait connaitre dans le monde par le long combat qu’il a mené contre les tentatives d’exploitations pétrolières de son territoire. En 2012, il a remporté un important procès à la CIDH contre l’Etat équatorien qui a été lourdement condamné pour non-respect de la consultation libre et informée[1]. Depuis lors, Sarayaku ne cesse d’utiliser et de chercher tous les moyens possibles pour défendre pacifiquement son environnement, sa culture, ses savoirs, sa vie et son Sumak Kawsay (vie en harmonie).

En juillet dernier, il a lancé sa propre déclaration « Kawsak Sacha – Forêt vivante, être vivant et conscient, sujet de droits ».

Le Kawsak Sacha dépasse les notions de conservation et d’aire naturelle protégée classiques. Il réclame la reconnaissance de la relation vitale entre la forêt et ses habitants, des écosystèmes toujours en évolution, en interrelation et transformation, et son droit à rester libre de tout extractivisme. Il ne vient pas d’experts extérieurs, est un acte concret de démocratie directe et participative, reflète la réalité de la vie quotidienne d’un peuple d’Amazonie. Une réalité ni romantisée ni diabolisée, fondée sur des critères de richesse et de bien-être propres à leur culture, faisant face à des menaces multiples d’exploitations industrielles des ressources naturelles, de concessions pétrolières, d’avancements de la construction de routes, de la globalisation du mode de vie occidental, de manque d’accès aux soins de santé, de la colonisation de l’éducation et de la dépossession des savoirs.

Depuis 2015, la Casa Nica fait venir des groupes de femmes de Sarayaku en Europe afin de nous sensibiliser à leur lutte et l’interdépendance des enjeux aujourd’hui planétaires. Cette fois, ce sont deux membres de l’équipe technique qui sont invités dans le cadre du projet de préservation de leur forêt englobant leurs droits et leurs visions cofinancé par Wallonie Environnement au travers de l’AwAC.

Tupac Viteri est un jeune leader de Sarayaku engagé dans les luttes de son peuple contre les exploitations pétrolières depuis son enfance. Ces dernières années, il a mené une vaste campagne pour renforcer l’unité des peuples de l’Amazonie équatorienne dans la défense de leur territoire.

 

Dionicio Machoa est un ex-président de Sarayaku. Il est actuellement chargé de l’étude et de la vigilance des ressources naturelles du territoire et coordinateur d’une équipe de gardes forestiers locaux, les Kaskirunas.

 

 

Évènements publics:

L’Amazonie mérite-t-elle un combat en Europe?7/03- Bruxelles: Projection de Kawsak Sacha – Forêt vivante, suivie d’un débat au Cinéma Aventure à 20h

10/03– Amsterdam: Marche pour le Climat, « All Eyes on the Amazon » – 13h

14/03– Sienne: Conférence à l’Université de Sienne avec Federico Lenzerini (Dpt Sciences politiques internationales) – 14h

15/03– Florence: Conférence à l’Université de Florence avec Stefano Mancuso (Dpt Botanique – études de la communication des plantes – 14h (affiche)

17/03– Esneux: Rencontre sur le site protégé de la Boucle de l’Ourthe – 14h

18/03 – Liège: Projection de Kawsak Sacha – Forêt vivante, suivie d’un débat au Cinéma Le Parc à 20h

19/03 – Saarbrücken: Projection de Kawsak Sacha – Forêt vivante, suivie d’un débat au Cinéma à 18h30

21/03 – Bruxelles: Hope for the Forests of Tomorrow avec Peter Wohlleben (La vie secrète des arbres) à l’UE à midi

22/03 – Paris: Élections européennes: Quelles propositions pour des forêts vivantes? au Café Zango, 15 rue du Cygne, 75001 Paris – 18h30

Le reste du temps est consacré à du plaidoyer à l’Union européenne et des réunions de travail avec des partenaires potentiels.

Plus d’info: info@casanica.org

 

On remercie tout particulièrement pour leur aide précieuse:

Barricade, Les Grignoux, DOCIP, CNCD 11.11.11, FERN et Frontière de Vie

ainsi que tous les alliés pour leurs diverses collaborations.

 

Avec le soutien de