Yorlin Ponce

Infirmière diplômée en décembre 2014

Je viens de Motuse, un village situé à 17 km de Somoto, à une heure de bus. Il y a une école primaire dans laquelle nous avons aménagé un potager avec l’Unicam et qui améliore le régime alimentaire des enfants. Il y a 4 puits d’eau pour la consommation des gens et des animaux, nous devons y ajouter du chlore car elle n’est pas potable. Toutes les maisons n’ont pas de latrine et la plupart n’ont pas l’électricité. Mais nous sommes bien organisés et luttons pour améliorer nos lieux de vie.

Je suis la plus jeune d’une famille de 4 enfants et la seule à étudier. Ma mère s’occupe du foyer et mon père est agriculteur. Ils me soutiennent avec ce qu’ils produisent mais quand le climat est mauvais, c’est très difficile.

Je rêve de devenir infirmière depuis que je suis petite, mon père a tout fait pour m’aider. Il a pu payer mon inscription grâce à un travail supplémentaire qu’il a trouvé dans une autre exploitation agricole. Mais il est tombé malade et n’a pas pu continuer. Il a vendu sa seule vache pour payer l’université mais cela n’a pas suffi, j’ai dû arrêter après 6 mois. L’Unicam m’a alors intégrée dans un programme de santé communautaire et c’est comme ça que j’ai rencontré Angela. Elle m’a demandé d’écrire une lettre de motivation et de lui apporter mes dernières notes scolaires. L’Unicam et la Casa m’ont permis de reprendre et de terminer mes études. En novembre 2014, j’ai défendu ma thèse avec succès et j’attends maintenant mon diplôme. Celui-ci est payant au Nicaragua et mon frère m’a pour cela offert une autre vache. En attendant de trouver du travail, je me rends utile dans ma communauté.”