Au Nicaragua en quelques lignes…

Doña Tomasa

Doña Tomasa

Depuis plusieurs années, la Casa Nicaragua soutient des actions dans la région rurale de San José de Cusmapa, au Nord-Ouest du Nicaragua. Cette région est composée d’un petit centre « urbain » entouré de 27 « communautés » ou villages. L’activité principale y est l’agriculture de subsistance des aliments de base comme le maïs et le haricot rouge. Au fil des ans, cette production de base s’est diversifiée et a permis d’améliorer le régime alimentaire familial.

Mais les conditions sont rudes: les parcelles sont fortement pentues et sujettes à l’érosion, les sécheresses amenées par el Niño sont de plus en plus fréquentes et la déforestation bat son plein. Les familles d’agriculteurs ne disposent pas de technologies pour les aider dans leur champ ni de système d’irrigation performants qui pourraient leur assurer des récoltes de qualité. Comme partout dans le monde, l’agriculture familiale rencontre de grandes difficultés pour dégager les revenus nécessaires aux besoins de toute une famille: les régions éloignées offrent peu de débouchés, les petits agriculteurs sont peu connectés aux circuits de commercialisation et n’ont pas accès aux financements, ils vendent leurs surplus avec une très faible valeur ajoutée.

La Casa Nica soutient l’union de ces petits agriculteurs au sein d’une coopérative qu’ils ont crée en 2010 mais qui, faute de moyens, a eu difficile de décoller. Cette coopérative veut leur faciliter l’accès à des Los Llanitosinfrastructures et des équipements tels qu’un centre de collecte de grains qui va permettre de réduire les coûts de traitement de ces récoltes (séchage, stockage, empaquetage des grains) et d’en améliorer la commercialisation. Son but est d’augmenter les revenus des familles paysannes et de dynamiser une économie locale solidaire.

En parallèle, elle va poursuivre le renforcement des capacités des agriculteurs afin d’améliorer et de diversifier leurs cultures, et de promouvoir l’utilisation de méthodes agroécologiques qui préservent leurs ressources naturelles. Elle a également lancé un projet de production de semences locales, plus résistantes aux aléas climatiques. Il faudra plusieurs années de cultures, de sélections, de remises en culture, pour nettoyer leurs génétiques et retrouver des variétés stables qui disposent des meilleures caractéristiques de son espèce.

Les activités réalisées:

• Formations des différents groupes porteurs de la coopérative: Assemblée générale, conseil d’administration, comité de vigilance, comité d’éducation.

• Engagement d’un coordinateur de la coopérative et d’un technicien agronome.

Silvio

Pneu crevé…

• Achat d’une moto pour le suivi quotidien dans les communautés.

• Apport de fonds de roulement pour le lancement des activités.

• Suivi quotidien dans les parcelles, coordination de la planifications des cultures, …

• Création d’un groupe d’achats communs de fournitures agricoles et ouverture de la Tienda Campesina au centre de Cusmapa.

• Poursuite du renforcement des capacités des agriculteurs et agricultrices à produire des denrées alimentaires selon des méthodes agroécologiques.

• Équipement du centre de collecte de grains: tables de tris, humidimètre à grains, balance, petits mobiliers

Rotulo Tienda • Organisation et coordination des différentes étapes des activités du centre de collecte:  coordination avec les agriculteurs, stockage des grains, séchage, nettoyage, tri et empaquetage.

• Organisation de la commercialisation des récoltes.

• Prêt de semences locales en réaction à la crise due à l’importante sécheresse pour les semis de septembre.

• Lancement d’un programme de sélection et d’amélioration de semences natives adaptées au climat et aux sols de la région.

Les objectifs pour 2016:

• Acheter ou construire de nouveaux locaux pour la coopérative qui permettraient de regrouper ses activités et seraient mieux situés.Semillas

• Accueillir de nouveaux coopérateurs qui doivent au préalable suivre une formation de 40h sur le coopérativisme.

• Poursuivre le renforcement des capacités et un suivi allégé.

• Fournir à la coopérative un véhicule pour le transport des récoltes.

• Renforcer le réseau de commercialisation des produits de la coopérative et leur promotion.

Sans oublier Nica Beca, notre programme de bourses d’études qui soutient chaque année 50 étudiantes et étudiants.

Plus d’info sur la page « Nica Beca »

Vous souhaiter soutenir ce projet encore plus? Cliquez ici !

En étant présents à nos soupers bio (nous n’oublions pas nos producteurs locaux!) et nos soirées, en y donnant des coups de main, en occupant nos locaux, en versant vos dons pour les bourses, etc…, vous contribuez toutes et tous à renforcer ces projets et à faire vivre la Casa Nica. Nous vous en remercions chaleureusement!

Découvrez aussi notre projet en Amazonie équatorienne!

L’équipe de la Casa Nica

 


 

Casa Nicaragua – asbl Pierreuse & Ailleurs
Rue Pierreuse 23 – 4000 Liège
Plus d’infos sur les projets au Nicaragua : info@casanica.org ou 0497/065114
Pour la Casa Nicaragua : 0485/769750
BE96 0682 0783 0005